A fleur de peau

07 janvier 2018

Au matin de la vie

Bonjour, je vous avait dit que je publierais une histoire sur plusieurs articles. Et bien la voici !!!!
J'espere de tout mon cœur qu'elle vous plaira. En attendant la suite, prenez oir de vous.

Dans la grande ville de Madrid, habitait une jeune fille nommée Anna. Comme toute lycéenne de son âge, elle menait une vie tout à fait normale : elle allait à l’école chaque jour et n’était atteinte d’aucune maladie grave.
Dans son lycée, la plupart des gens l’appréciait même si elle ne se considérait dans la catégorie des personnes « populaires » de son école. Selon elle, cette étiquette que l’on donnait aux gens n’avait aucune valeur et permettait aux élèves considérés comme « supérieurs » de pouvoir rabaisser les autres. Elle se plaisait comme elle était mais, tout comme les autres filles, elle se préoccupait toujours de l’image qu’elle pouvait renvoyer aux yeux de ses camarades. Elle faisait attention à chaque détails qui pouvait être de travers ou mal-vus. Cela pouvait non seulement être son apparence mais aussi sa façon de parler ou son comportement. Par exemple, elle s’interdisait de porter des vêtements aux couleurs trop voyantes sous prétexte que les autres n’apprécient pas. Quant à ses actions, elle les contrôlait car, au vu de son bulletin, une grande majorité de sa classe la qualifiait d’intello et se donnait un malin plaisir à la lui rappeler lorsqu’elle jugeait qu’elle bénéficiait de faveurs vis-à-vis de ses professeurs.

En dehors de tous ces gens qui ne la portaient pas vraiment dans son cœur, il y avait sa meilleure amie Alice. Elle et Anna s’étaient rencontrer en 6° lorsqu’elles étaient ensemble en cours d’espagnol. A ce moment là, elles ne s’étaient ne s’étaient pas vraiment prêter attention car Anna était très réservée et avait déjà ses amies sur qui elle pensait pouvoir compter. Plus tard, elles se sont retrouvées dans la même classe et ont pu faire plus amples connaissances et développer un grande complicité. C’est elle qui a donné le courage à Anna de s’ouvrir davantage aux autres. Depuis, Anna la considérait comme sa meilleure amie à qui elle pouvait se confier et qui la soutiendrait toujours, quoi qu’il arrive.

L’année de troisieme a été une année riche en émotions aussi bien positives que négatives. Tout d’abord elle s’était retrouvée avec 2 canons dans sa classe. Et oui elle les considéraient comme des canons ! L’un d’eux, Lucas, était bruns, avait les yeux marrons et la peau légèrement hâlée. Il était considéré comme « populaire ». Il était drôle, sexy et s’il n’essayait pas de rentrer dans le moule que les adolescent s’imposent, il serait très intelligent. Anna n’était pas la seule à le trouver mignon, il y avait aussi Alice qui avaient craqué sur lui depuis assez longtemps. Bien évidemment, comme sa beauté ne les laissait pas indifférentes, la majorité de fille, non seulement de sa classe mais de tout le niveau, voulaient secrètement sortir avec lui. Ce jeune homme et Anna était se parlait brièvement et parfois pouvaient plaisanter ensemble ; mais malheureusement, tout cela s’arrêta l’année suivante lorsqu’ils passèrent tous les deux en classe supérieure.
Anna était aussi très attachée à une fille du nom de Marie. Toutes les deux étaient amies depuis la maternelle et ne s’étaient jamais quittées. Arrivées au collège, le comportement de Marie avait radicalement changé. Elle était devenue plus possessive et piquait de violentes crises de jalousie lorsque Anna s’éloignait d’elle pour apprendre à connaître d’autres personnes. A cause d’elle, Anna était très renfermée et, de peur de lui faire du mal, ne la laissait jamais seule. Elle avait fait part de ce sentiment de mise à part à Alice qui lui avait conseillé de se détacher de Marie pour lui faire comprendre qu’Anna ne serait pas tout le temps près d’elle et qu’il faudrait qu’elle puisse se débrouiller toute seule. Anna avait suivit ces conseils si bien qu’elles s’étaient peu à peu éloignées puis oubliées.
L’année a passé et les différents caractères de chacun se sont de plus en plus affirmées. Comme toujours, les pestes se sont révélées et les amis sur lesquels ont peut compter aussi. Et c’est ainsi qu’Anna a pu découvrir que Marie n’avait pas aussi bonne influence sur elle qu’elle n’aurait pas le croire. En se séparant d’elle, Anna a découvert le monde d’un autre œil est redécouvrir le caractère de personnes qu’elle avait très mal jugé.

L’année de seconde débuta dans une atmosphère tendue pour Anna car elle se retrouva dans une classe où elle ne connaissait que très peu de monde. De plus, plus le temps filait, plus elle sentait que sa meilleure amie s’éloignait d’elle et avait très peur de la perdre. Cependant, elle fit la connaissance de Nathan. C’était un garçon très gentil et qui avait, lui aussi, été dans la classe d’Anna sans qu’elle n’y prêta attention. L’année auparavant ils ne s’était pas du tout côtoyés. Nathan pensait qu’Anna était une fille méchante, dure, superficielle et qui n’était absolument pas digne d’intérêt. Cependant, cette année là, il découvrit une nouvelle facette d’Anna dont il ne soupçonnait même pas l’existence et commençait à l’apprécier à sa juste valeur. Des lors, ils restèrent toujours ensemble lui et ses amis, qui devinrent très vites ceux d’Anna. Ils partageaient leurs points de vus sur tous les sujets possibles et se chamaillaient même lorsqu’ils n’étaient pas d’accord mais cela ne durait jamais très longtemps. Une grande amitié était née et tous deux espérait qu’elle durerait longtemps.


Posté par Pauline3364 à 14:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]


présentation

Coucou,
Je m'appelle juliette. J'ai 17 ans et je suis passionnée par l'écriture et la cuisine.
Dans ce blog, je vais vous partager mon quotidien, une histoire qui se passera sur plusieurs articles et, de temps à autre, quelques petites recette à refaire soi-même à la maison.

Posté par Pauline3364 à 13:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]